. .
Accueil
Pourquoi ce site?
Qu'est le LARIAM®?
Dangers du LARIAM®
Qui est concerné?
Effets secondaires
La polémique
Cas extrême: le suicide
Conseils aux voyageurs
Traitements alternatifs
Préparez-vous!
Liens
Fred et les autres
L'histoire de Fred
Autres témoignages
Signez la pétition

D'autres témoignages

Un témoignage parmi tant d'autres (extrait de : www.geocities.com/TheTropics/6913/lariam.htm ):
" Lesley Gidding had returned from Africa unaware of the reason for her mental and emotional problems. She was still battling deep depression and anxiety attacks: "I described it as my really dark place and I didn't know how to get out. I was just, life was way too bad. I was thinking life is too much, I'd really like, you know, I'm not saying that I had suicidal tendencies but I thought about it (Lesley Gidding)."

Réagissez vous aussi!

BelgiumJulieChers amis, Je suis inqui?te... Je recherchais des infos sur les effets secondraires du Lariam sur un moteur de recherche et qu'elle n'est pas ma surprise de tomber sur ce site! Je pars dans 3 semaines pour une dur?e de 6 mois ? Madagascar. Je ne suis jamais partie sur le continent africain, c'est aussi la premi?re fois qu'on me prescrit un traitement anti-palu. Mon m?decin traitant m'a prescit le Lariam, ? raison d'un comprim? semaine pendant toute la dur?e du s?jour (6 mois) ainsi que les 4 semaines suivant le retour. Quand je vois vos t?moignages, je prends plus que peur. Je pars dans un contexte humanitaire, volontaire, je pas pour apporter mon aide et non pas pour rester clou?e au lit et n'?tre d'aucune utilit?. De plus, j'ai toujours eu une petite sant?, je chope facilement tout ce qui passe. Que me conseillez-vous? Demander ? mon m?decin qu'il me prescrive un autre anti-paludien? Malarone? Savarine? Merci pour vos conseils! :)
BelgiumBrunoA distance de cet ?pisode suraigu, 5 ? 6 semaines plus tard, rappelons que le patient avait pr?sent? un syndrome neurologique post-malarique Comme on le rappelait ? ce moment, ce diagnostic est bien ?videmment un diagnostic d'exclusion. A ce moment, on soulignait ?galement qu'une gu?rison compl?te de ce type de syndrome neurologique post-malarique pouvait n?cessiter 2 ? 3 mois d'?volution. Vu l'?volution favorable sur le plan clinique, le patient avait ?t? autoris? ? r?int?grer son domicile, m?me s'il persistait sur le plan paraclinique un tableau de m?ningo-enc?phalite. Monsieur F? est donc cette fois r?admis pour une symptomatologie similaire, aggrav?e, pour laquelle une fois de plus nous ne mettrons en ?vidence aucune ?tiologie sp?cifique. Les F,EG r?p?t?s en cours d'hospitalisation t?moigneront de la persistance d'une enc?phalopathie globale, asp?cifique, peu modifi?e. Notons cependant que les derniers trac?s t?moignent tout de m?me d'une ?volution favorable. En outre, la ponction lombaire montre toujours une prot?inorachie ?lev?e avec pr?sence d'un nombre de lymphocytes variable niais ?galement significatif. En outre, les RMN r?p?t?es t?moignent de l'?volutivit? du processus puisque de nouvelles l?sions, prenant le contraste, ont ?t? d?crites ? la RMN en date du 09/ 11/ La biopsie de la l?sion c?r?belleuse est rest?e ?galement peu sp?cifique, t?moignant tout de m?me de la pr?sence de petits foyers de ramollissement h?morragique, associ?s ? des manchons inflammatoires p?rivasculaires. Sur base de ces constatations, on ne peut exclure la possibilit? d'une vasculite primitive d'origine dysimmunitaire ou infectieuse. Notons cependant que l'art?riographie est normale. Face ? la persistance des anomalies paracliniques voire m?me de leur aggravation, nous avons d?cid? d'introduire une corticoth?rapie, qui ?tait initialement injustifi?e vu l'?volution classiquement favorable. Soulignons ici que nous n'avons pas retenu de diagnostic formel, le syndrome neurologique post?malarique restant un diagnostic d'exclusion. C'est l'?volution clinique qui nous permettra certainement de confirmer cette hypoth?se. Vu l'?volution clinique favorable, le retour du patient au domicile a ?t? autoris?, avec un traitement par M?drol ? doses d?gressives, ? savoir 32 mg par jour pendant 1 semaine, suivi de 16 mg par jour pendant 2 semaines. Le patient sera r?admis dans notre service le 14 d?cembre, pour subir une nouvelle ponction lombaire ainsi qu'une RMN avec contraste, afin de juger de l'?volution des l?sions en pr?sence. La lumi?re c'?tait ?teinte au d?but juillet et c'etait ralumm?e d?but d?cembre.J'ai ?t? amnesique pendant 5 mois , je ne reconnaissait personne et je ne savait m?me comment je m'appelait , les seules choses dont je me souviens ,se sont les terribles souffrances phisique et psychique....je suis simplement un miracul? !
BelgiumBrunoVoici un petit r?sum? de mon aventure apr?s avoir pris le LARIAM. L'EEG d'admission met en ?vidence une enc?phalopathie s?v?re et l'analyse du LCR r?v?le un liquide faisant ?voquer une m?ningo-enc?phalite lymphocytaire. Le patient se plaint de c?phal?es fluctuantes, sans signe m?ning? franc. Il pr?sentera plusieurs ?pisodes de vomissements pendant la dur?e de l'hospitalisation. De tr?s nombreuses recherches s?rologiques sont r?alis?es sur le sang et sur le LCR et demeurent n?gatives. Notamment, on retiendra une recherche d'herp?s simplex virus n?gative par PCR ainsi que l'absence d'anticorps dirig?s contre les arbovirus de type dengue, fi?vre jaune ou west nile. Les s?rologies hantaan virus sont toujours en cours actuellement. Les s?rologies virales plus courantes sont toutes n?gatives. L'intradermo-r?action et la recherche de mycobact?ries sur le LCR sont ?galement n?gatives. La tomodensitom?trie c?r?brale est normale mais l'IRM enc?phalique r?v?le deux l?sions rehauss?es par le gadolinium au niveau temporal interne gauche et c?r?belleux ant?rieur droit. Ces images n'ont pas de traduction en pond?ration T2 ou Tl non inject?e. L'examen ophtalmologique met en ?vidence des signes d'hypertension intra-cr?nienne, sans aucune r?percussion fonctionnelle. La pression du LCR est mesur?e ? 12 cm d'eau en position couch?e. La s?quence ARM permet d'exclure toute thrombose de sinus veineux. Depuis l'arr?t du traitement anti-malarique, le 15 juillet dernier, le patient n'a plus pr?sent? le moindre ?pisode d'hyperthermie. Deux recherches de plasmodium sur goutte ?paisse sont malgr? tout r?alis?es et demeurent n?gatives. Une gu?rison compl?te de ce type de syndrome neurologique post-malarique peut n?cessiter 2 ? 3 mois d'?volution. Il semble exister une relation hautement significative entre l'usage de la M?floquine et le d?veloppement de ce type d'atteinte. Sur le plan physiopathog?nique, l'?tiologie de ce syndrome pourrait correspondre ? un m?canisme ? m?diation immunologique comme ce f?t d?crit pour l'ataxie c?r?belleuse post-malarique tardive qui existe ?galement de mani?re isol?e et plus fr?quente et qui doit ?tre consid?r?e comme un cas particulier de syndrome neurologique post-malarique. En cas d'?volution d?favorable dans les prochaines semaines, nous n'h?siterions pas ? introduire une corticoth?rapie qui est actuellement injustifi?e au vu de l'?volution classiquement favorable. Ainsi, le patient se repr?sentera dans notre service pour une courte hospitalisation le 14 octobre et une IRM de contr?le est pr?vue le 30 octobre prochain.
FranceVANESSAMon g?n?raliste m'a prescrit du Lariam pour partir en Asie du Sud est en juillet 2008. J'?tais en pleine forme, heureuse, tr?s sportive, je dormais mes 9h/nuit depuis l'adolescence, et bien s?r n'avais jamais ?t? d?pressive. Au bout de 10 jours sur place, j'ai souffert brutalement d'insomnies totales. Mon cerveau n'?tait jamais au repos, alors que je n'avais pas d'angoisses. Ne sachant pas ce qui m'arrivait, j'ai imm?diatement arr?t? de prendre du Lariam. Mais malheureusement une fois rentr?e en France, (totalement ?puis?e) l'insomnie a perdur? et d'autres troubles sont apparues en plus: vertiges, tachycardie, fatigue intense,hyperacousie, irritabilit?, puis angoisses et sympt?mes hypomaniaques ... Les m?decins (neurologues, psychiatres) m'ont dit qu'il s'agissait d'effet secondaire grave du LARIAM. Je devenais dingue, les choses empirant de jour en jour. J'ai finalement ?t? hospitalis? pendant 3 semaines ! Aujourd'hui (4 mois apr?s) on peut dire que ?a va mieux mais je dois reprendre mon travail en mi -temps th?rapeutique et le sommeil est loin d'?tre revenu comme avant (l?ger, court et moins r?parateur). BREF CE MEDICAMENT EST TRES DANGEREUX, N'EN PRENEZ JAMAIS!
Franceisabelleje suis partie au togo en 2002, sur les bons conseils de mon m?decin , j'ai pris du lariam...chez moi, pas d'effets secondaires tr?s importants, si ce n'est une sensation d'engourdissement dans le bras gauche le lendemain de chaque prise...Sauf qu'au bout de trois prises (trois semaines donc), j'ai arr?t? non pas ? cause des effets secondaires, mais parce que malgr? le lariam, j'ai contract? le palu l?-bas! Conclusion: produit tr?s dangereux, qui ne garantit meme pas une protection totale!!
BelgiumAstienLe m?decin des voyageurs: "Etes-vous d?pressif?" Moi-m?me: "Non, on a tous ses hauts et ses bas, mais je ne pense pas ?tre d?pressif" Le m?decin: "Alors vous pouvez prendre du Lariam". Voici le d?but de presque un an pass? ? me battre contre ce m?dicament, contre mon cerveau et ses d?rives!" Voyage en Tanzanie pour le plaisir en Janvier 2008, mon comportement change, j'ai des id?es compl?tement saugrenues, mais tout ?a me semble normal. Tout va bien jusqu'? sept jours avant le retour. Deux insomnies totales, avec la d?sagr?able impression que lorsque j'entre dans le sommeil, c'est plut?t dans le coma ou m?me la mort que j'entre, alors je n'ose plus m'endormir..." Retour pr?matur? ? cause de cette impression de devenir fou. En Belgique, les m?decins consult?s me disent "Tous ces effets proviennent du Lariam". J'arr?te le m?dicament et pense alors que tout est bel et bien termin?. Faux, ?a n'est qu'un d?but. Pour la suite, d?pression profonde, palpitations, hypocondrie, sueurs froides ? la vue de mon lit!!!, peur d'aller dormir, angoisses, 5 ulc?res ? l'estomac, visites chez des m?decins tels que gastro-ent?ro, neuro, orl pour des maux inexpliqu?es, inexpliquables. Et ma vie a chang? ? cause de ?a. Je n'ai jamais voulu me donner la mort pendant cette p?riode mais me suis souvent dit "Je ne pourrais pas supporter de vivre jours apr?s jours dans cet ?tat, c'est insupportable". Soit, je pourrais m'?terniser, vraiment. Je conseil juste aux voyageurs d'?tre tr?s prudent avant la prise de ce m?dicament (que je leur d?conseille). Ensuite, je voudrais dire au personne souffrant de troubles li?s au Lariam, d'?tre patient, la "convalescence" prend du temps. Et puis tous les cas sont isol?s. On r?agit tous de mani?re diff?rente. Voyez, ?a fait un an bient?t, et je gu?ris encore jours apr?s jours. Courage.
BelgiumALAINJe ne sais pas combien de temps tu as pris ce "m?dicament", mais il faut un certain temps pour que les effets chimiques se disparaissent. Comme toi j'ai eu ces probl?mes et ces discussions m'ont beaucoup aid? ? tenir bon. Courage!
FranceDelphineC'est trop rassurant d'entendre tout ca je suis actuellement en Afrique au S?n?gal et je rentre samedi en france a cause de grosse crise d'angoisse, de vomissement, de palpitation je prend lariam et je crois que demain je vais pas le prendre ce m?doc est pourri.
FranceErikJ'ai pris de la Malarone pendant plus d'un mois lors d'un voyage en asie; j'ai bien support? en apparence le traitement pendant mon voyage mais j'ai subi un ?pisode d?pressif pendant le mois qui a suivi mon retour. C'?tait assez ?tonnant car c'est arriv? tr?s vite et de mani?re inusuel. Mais c'?tait peut-?tre provoqu? par le blues de la rentr?e...
BelgiumBrunoJe ne comprend pas comment est il possible que cette saloperie de Lariam soit encore sur le march? ! Il devrait purement et simplement ?tre retir?. J'ai eu une m?ningo-enc?phalite pendant 4 mois avec cette salet?,ce m?doc est un vrai poison et devrai ?tre interdit. Ce ne sont que des m?decins ignorant et incomp?tent qui prescrivent ce poison violent !!! et je p?se mes mots. Je persiste et signe. Bruno F
<<   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>

Réagissez vous aussi!

Vous êtes ici:
Autres témoinages
RETOUR Nombre total de visiteurs: 167409
Nombre de visiteurs aujourdhui: 23
Nombre visiteurs connectés:1
Contactez-nous