. .
Accueil
Pourquoi ce site?
Qu'est le LARIAM®?
Dangers du LARIAM®
Qui est concerné?
Effets secondaires
La polémique
Cas extrême: le suicide
Conseils aux voyageurs
Traitements alternatifs
Préparez-vous!
Liens
Fred et les autres
L'histoire de Fred
Autres témoignages
Signez la pétition

L'histoire de Fred

Frédéric est un jeune homme qui aime la vie et la croque ? pleines dents. Il aime amuser ses nombreux amis, sa famille. Il est passionné de voyage. Il s'investit dans des missions humanitaires et travaille pour l'ONG Médecins du Monde. Il est reconnu par ses proches comme quelqu'un de fort, d'honnête, de très intelligent et lucide, un type qui a la tête bien sur les épaules.

Lors d'une mission banale et sans danger, dans les quartiers protégés de Khartoum au Soudan, il perd pied suite ? la prise de LARIAM®. Il ne dort plus depuis 4 jours, s'engueule avec ses collègues, devient irritable, très anxieux, paranoïaque (il croit à une conspiration contre lui). Il est agité et incohérent dans ses propos. Ses collègues ne le reconnaissent plus.

Il connaissait en partie les risques liés à la prise de LARIAM®, d'autant qu'il avait déjà pris ce médicament ? plusieurs reprises lors de précédents voyages (sans jamais avoir développé d'effets secondaires auparavant). Mais il perd toute notion de discernement et tombe dans une profonde dépression le privant de sa capacité à raisonner.

Il se demande si il devient fou ou si c'est, comme il le soupçonne pourtant, les effets du LARIAM® qui agissent sur lui. Il arrête instantanément le traitement. Inquiet, il demande à ses collègues d'organiser son rapatriement et rentre en Belgique, dans sa famille.

Il reste distant mais se soigne, consulte un psychiatre et prend des anxiolytiques. Il sort lentement de son état léthargique, type zombie et avoue avoir eu des pensées suicidaires, s'en étonnant lui même. Il tourne ces pensées en dérision et en parle avec aisance au passé, comme si ce n'était plus qu'un mauvais souvenir.

Il reprend le travail, normalement, à son poste au QG de Médecins du Monde, parmi ses collègues. Il revient petit à petit à lui au fil des jours et signale même avec satisfaction sa progression à son entourage. Il mesure l'expérience catastrophique vécue et retrouve la lucidité d'en parler avec recul.

Un matin brumeux où il partait travailler, comme un autre matin, il met fin à ses jours sur une voie de chemin de fer plus de deux semaines après l'arrêt du traitement au LARIAM®.

Voilà la lente dérive d'un jeune homme sain et solide, jouissant de la vie et ne souffrant d'aucune forme de pré-disposition aux effets secondaires du LARIAM®.

A-t-il connu ce matin là, ce fameux phénomène de pic d'angoisse ?

Dans le doute, et c'est bien là tout l'enjeu de ce site, abstenons-nous !

Vous êtes ici:
L'histoire de Fred
RETOUR Nombre total de visiteurs: 167409
Nombre de visiteurs aujourdhui: 23
Nombre visiteurs connectés:1
Contactez-nous